Sélectionner une page

LA NOIX DE MUSCADE : LA PETITE TOUCHE DE MICHEL ROTH

LA NOIX DE MUSCADE : LA PETITE TOUCHE DE MICHEL ROTH

Afin d’agrémenter son chou-fleur, le chef Michel Roth est friand de noix de muscade. Ce fruit entouré d’une coque provient du muscadier, un arbre tropical de la famille des myristicacée originaire d’Indonésie. La couleur du fruit, souvent consommé râpé, varie du beige au brun.

 Une épice pleine de bienfaits

La noix de muscade présente de nombreux bienfaits pour notre organisme. Premièrement, elle est connue pour favoriser la bonne digestion. De plus, la noix de muscade est riche en cuivre, ce qui permet de lutter contre le stess. Sa consommation permet également de prévenir l’anémie du fait de sa teneur élevée enfer.

Cependant, sa consommation doit rester modérée : à cause d’un psychoactif naturellement présent dans la noix, la myristicine, elle devient hallucinogène à partir de 5 grammes.

Bien choisir sa noix de muscade

Une bonne noix de muscade est sèche et bien brune, ce qui est gage de saveur. S’il est possible de l’acheter moulue, Michel Roth suggère de s’orienter vers une noix entière à râper.

Disponible toute l’année, elle est facile à trouver, d’autant plus qu’il n’en existe qu’une seule variété. En terme de conservation, nous vous suggérons de la placer à l’abri de la chaleur et l’humidité dans un bocal hermétique.

Son impact environnemental

L’empreinte carbone de la noix de muscade est relativement élevée, notamment à cause de son transport. La muscade est principalement cultivée au Guatemala, en Indonésie, au Népal et Inde. Le muscadier ne pousse que dans des climats chauds et humides et est donc impossible à cultiver en Europe qui est pourtant la première consommatrice de noix de muscade en 2018. De plus, la production de noix de muscade nécessite un volume très élevé d’eau : 34 320 litres d’eau sont nécessaires pour en produire un kilo. Cette empreinte eau reste à nuancer. En effet, 30 683 litres sont issus de l’eau verte, autrement dit de la pluviométrie naturelle.

Des grands groupes de ce secteur, comme Ducros et Mc Cormick prennent conscience de l’urgence environnementale et présentent des objectifs verts dans leurs rapports de performance annuelle. D’un autre côté, la Sustainable Spices Initiative, regroupant des ONG et des entreprises du secteur, existe depuis 2012. Elle vise à rendre ce marché plus écoresponsable. 

1 commentaire

  1. Beatrice

    Article très complet, merci pour toutes ces info… Je ferai plus attention au dosage de la noix de muscade dans mes futures petits plats.

    Réponse

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos dernières vidéos

Pimp my planet

  • INÈS DE LA FRESSANGE

    INÈS DE LA FRESSANGE

    Égérie Chanel, directrice artistique ou encore rédactrice mode, Inès de …
  • CYRIELLE CLAIR

    CYRIELLE CLAIR

    Cyrielle Clair est depuis des années soucieuse de l’environnement dans …
  • BERNARD MONTIEL

    BERNARD MONTIEL

    Animateur de radio et de télévision émérite, Bernard Montiel est …
  • MAUD FONTENOY

    MAUD FONTENOY

    Vice-présidente du conseil régional de Provence-Alpes Côte d’Azur, Maud Fontenoy …

Contact

Pin It on Pinterest

Share This