Sélectionner une page

QUOI DE NEUF ? Les « novel food »

QUOI DE NEUF ? Les « novel food »

En raison d’une mondialisation et d’une diversité ethnique croissante, mais aussi parce que de nouvelles sources de nutriments sont continuellement identifiées, de nouveaux types d’aliments s’invitent en permanence à notre table. Dans la Communauté européenne, on appelle ainsi « novel food » les  aliments ou ingrédients alimentaires  qui n’étaient pas consommés en Europe  avant 1997. Ils peuvent être d’origine végétale, animale, issus de la recherche scientifique et technologique, mais aussi de traditions ou de cultures alimentaires de pays tiers. Les « novel food » doivent répondre à une au moins des qualifications suivantes :

  • posséder une structure moléculaire primaire nouvelle ou délibérément modifiée ;
  • être composés de microorganismes, de champignons ou d’algues ou être isolés ou produits à partir de ceux-ci ;
  • être composés de matériaux d’origine minérale ou être isolés ou produits à partir de ceux-ci ;
  • être composés de végétaux ou être isolés ou produits à partir de végétaux (à l’exception des pratiques de multiplication ou de reproduction traditionnelles et dont les antécédents sont sûrs) ;
  • être composés d’animaux ou être isolés ou produits à partir d’animaux (à l’exception des pratiques de multiplication ou de reproduction traditionnelles et dont les antécédents sont sûrs) ;
  • être composés de cultures cellulaires ou tissulaires dérivés de végétaux, d’animaux, de micro-organismes, de champignons ou d’algues, ou produits à partir de celles-ci ;
  • résulter d’un procédé de production qui n’était pas utilisé dans l’UE avant le 15 mai 1997 (lorsque ce procédé entraîne des modifications significatives de leur valeur nutritive, de leur métabolisme ou de leur teneur en substances indésirables) ;
  • être composés de nanomatériaux manufacturés ;
  • avoir été exclusivement utilisés dans des compléments alimentaires au sein de l’UE avant 1997 et être destinés à être utilisés dans d’autres denrées alimentaires.

Les « novel food » sur le marché

La mise sur le marché européen des « novel food » repose sur un système d’autorisation préalable par la Commission européenne qui établit et met à jour une liste des nouveaux aliments autorisés.

A ce jour, 125 « novel food » ont été autorisés, parmi lesquels l’amidon de maïs phosphaté, les bêta-glucanes de levure, les extraits d’Ajuga reptans obtenu à partir de cultures cellulaires, d’écorce de magnolia, d’huile de tournesol, de cacao à faible teneur en matières grasses, les feuilles de Cistus incanus L. Pandalis et de noni (Morinda citrifolia), la gomme de guar les graines de basilic (Ocimum basilicum) et de chia (Salvia hispanica),  22 sortes d’huiles parmi lesquelles l’huile concentrée en phytostérols/phytostanols, l’huile d’algue extraite de la microalgue Ulkenia sp., l’huile d’amandon de prune, l’huile de chia (Salvia hispanica), l’huilr de krill de l’Antarctique (Euphausia superba) et l’huile extraite de calmars, les microalgues Odontella aurita et Tetraselmis chuii séchées, la poudre de jus de noni (Morinda citrifolia), les protéines de graines de colzaet de pomme de terre (coagulées) et leurs hydrolysats, le sel de sodium de l’édétate de fer et le sucromalt,…

Autant dire tout un univers de saveurs à explorer et à tenter de combiner aux produits que nous connaissons déjà.

3 commentaires

  1. Walter

    What’s up, just wanted to mention, I loved this post.
    It was funny. Keep on posting!

    Réponse
    • LSP

      Thank you so much !

      Réponse
  2. GRACE

    Article intéressant et très poussé.

    Réponse

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos dernières vidéos

Pimp my planet

Contact

Pin It on Pinterest

Share This